Qu'est-ce qu'un clan ?

C’est une question qui est très importante puisqu’elle définit les rapports entre les individus d’un même clan. Le mot « clan » vient en fait du gaélique « clannad », les « enfants ». Il s’agit des enfants et des descendants d’une personne. C’est pour cela que nombre de clans écossais ont dans leur patronyme « mac » qui signifie « fils de ».

Entrer dans un clan, c’est entrer dans une famille. Nous représentons alors tous les jours, à chaque instant ce clan et son chef. Nous portons ses valeurs.

Clan chiefs

En France, les clans écossais sont représentés depuis le début des années 2000. Ils ont ouverts les adoptions ce qui signifie que toute personne désireuse d’en faire partie peut en faire la demande… Être membre d’un clan vous engage et engage vos descendants ; ce n’est pas une décision que l’on prend sur un coup de tête ; elle doit être au contraire mûrement réfléchie.

Un clan se reconnaît à ses tartans. Il s’agit de couleurs et de motifs définis (et immuables) qui ont été créés au fil du temps. Les couleurs et motifs sont similaires à l’héraldique ; ils ont une signification ainsi qu’une histoire bien précise. Certains tartans de notre clan on une histoire liée à celle d’un autre clan. Voici un tableau comparatif de ce qu’est un clan et de ce qu’il n’est pas.

Un clan c’est :

Une famille ; il concerne époux, épouses, enfants, petits-enfants… Cette famille est internationale ; il y a des Ramsay en Ecosse, en Europe, aux Etats-Unis, en Australie… Quand un Ramsay d’un pays se déplace dans un autre pays, il peut en avertir les membres et ainsi se rencontrer au nom du clan. L’esprit clanique est très fort.

Des règles de conduite sociale ; un clan demande généralement d’avoir une conduite exemplaire. Entre les membres d’un clan et les clans eux-mêmes, le plus grand respect est exigé et il est clairement demandé aux clansmen d’avoir des conduites de gentlemen. Entre les clans eux-mêmes, il règne un esprit fort de fraternité.

Des règles de conduite politique et religieuse ; l’usage veut que personne ne s’exprime politiquement ni religieusement au nom du clan. Sur l’indépendance écossaise, la discrétion est de rigueur. La religion n’intervient en rien dans la vie du clan.

Des activités communes ; notre clan propose tout au long de l’année des activités diverses rythmées par 2 moments forts : La Burns qui réunit le clan fin janvier en mémoire du poète Robert Burns, nous mangeons alors du haggis en buvant du whisky et les Fêtes Franco-Écossaises, mi-juillet où nous rencontrons les autres clans.

Une cotisation minime ; elle est de l’ordre de 30 € et n’a pas vocation a être plus élevée… Les membres peuvent faire des dons mais cela reste une cotisation abordable afin que les membres du clan puissent participer à sa vie. La cotisation est familiale ; elle concerne tous les membres d’un foyer.

C’est également un code vestimentaire ; les membres du clan se reconnaissent à leurs tartans, à la façon de le porter et de s’habiller. Il y a un profond respect des symboles du clan, de ses tartans et des valeurs qu’ils transmettent.

C’est aussi un respect de ses règles ; les membres du clans sont tenus dans le mesure de leurs moyens de suivre les directives du clan quand il s’en propose.

Un clan n’est pas :

Un club ; un endroit où seuls des gens d’une certaine catégorie se rencontrent pour faire ce qu’ils souhaitent. Les règles de fonctionnement sont très différentes. Les clans et leurs branches sont dirigées par des personnes nommées et non élues. Le fonctionnement n’y est pas démocratique. D’ailleurs, certains clans ne fonctionnent pas en association parce que la loi 1901 n’est pas nécessairement compatible avec les lois claniques. Les cotisations au clan sont minimes, ce que ne sont généralement pas celles des clubs.

Un groupe d’amis ; c’est avant tout une famille. On y rentre pour le clan, parce que l’on souhaite faire partie de la famille et non pour passer des soirées entre amis en trouvant un prétexte pour le faire. C’est pour cette raison qu’il ne peut pas exister de garants d’amitiés entre branches d’un même clan ; c’est une famille…

Une association de porteurs de kilts ; celles et ceux qui souhaitent se réunir entre amis afin de porter des kilts voire de concevoir leur propre tartan peuvent se réunir au sein d’associations de porteurs de kilts. Il y en a quelques unes en France et certains clansmen ou clanswomen appartiennent aussi à une association de porteurs de kilts.

Une loge maçonnique ; un clan n’a généralement aucun lien avec la Franc-Maçonnerie. Certains membres peuvent faire partie de cette ancienne confrérie, ce n’est pas incompatible avec leurs engagements. Cependant, cela n’a rien à voir.

Une association unisexe ; cela concerne le foyer, le couple et ses enfants. Les Femmes et les Hommes ont les mêmes droits et devoirs au sein d’un clan. Certains clans ont d’ailleurs des Femmes comme chefs de clans.

Un lieu de contestation ; le clan a ses obligations et il est demandé à ses membres de respecter les décisions prises. Le système clanique n’est pas démocratique.

Les lois claniques

Voici quelques questions et réponses issues du site web de Lord Lyon (le héraut d’armes de l’Ecosse) qui permettent d’éclairer quelques aspects de la vie des clans.

Qui peut être membre d’un clan ? Toute personne qui porte le même nom que le chef d’un clan est réputée être membre du clan. De même, une personne qui fait allégeance au chef est reconnue comme membre du clan à moins que le chef décide de refuser l’allégeance de cette personne. Il n’y a pas de liste officielle des septs reconnus. C’est à chaque chef de déterminer quels sont les septs de son clan. Mais quand un sept particulier est traditionnellement associé à un clan particulier, il n’est pas approprié que ce nom soit traité par un autre chef de clan comme l’un de ses septs.

Est ce qu’un cimier est la même chose qu’un blason ? Le mot « cimier » est souvent utilisé comme la définition générale d’une armoirie, mais ce n’est pas exact. Un cimier est une partie d’un dessin héraldique. C’est le symbole qui apparaît sur le casque qui est lui-même sur le bouclier, le blason. Le bouclier contient les armes (appelés meubles ou figures…).

Quel tartan puis-je porter ? Cela dépend du clan auquel vous appartenez. Strictement parlant, vous n’avez pas le droit de porter le tartan de votre mère, sauf si vous avez pris son nom de famille. Vous ne pouvez appartenir qu’à un seul clan. Si vous n’appartenez à aucun clan particulier, vous pouvez porter un tartan de district si vous descendez d’un ancêtre appartenant au district concerné. Les tartans du district sont Lennox, Huntly et Strathearn. Sinon, vous pouvez porter le Jacobite, Caledonia, Black Watch ou Hunting Stewart.

Quel est mon blason ? Un clan n’a pas de blason. Le chef d’un clan possède son propre blason, mais celui-ci appartient au chef et ne peut être utilisé par personne d’autre. Ce qu’un membre d’un clan peut utiliser est un insigne (le « badge ») composé du cimier du chef, dans une forme de ceinture et de boucle. La ceinture montre la devise du chef dessus.

Qui est mon chef de clan ? Tout d’abord, vous devez décider à quel clan vous appartenez. Si votre nom de famille est le même que le nom d’un clan, vous voudrez certainement faire partie de ce clan. Si votre nom de famille est différent, votre nom de famille peut être celui d’un des membres qu’un chef de clan particulier a reconnu comme relevant de la famille élargie de son clan. Si votre nom de famille est différent de l’un des septs reconnu, alors il vous appartient de décider à quel clan vous souhaitez donner à votre fidélité. C’est votre choix personnel. Si vous souhaitez connaître le nom de la personne qui est le chef d’un clan particulier, la liste des chefs apparaît dans la publication annuelle intitulée Whitaker’s Almanack.

Est-ce que tout le monde qui descend de quelqu’un qui a eu un blason peut l’utiliser ? Un blason n’appartient qu’à une personne à la fois. Il passe du propriétaire à son fils aîné, puis à son fils aîné et ainsi de suite. D’autres membres de la famille peuvent, selon leur relation et leur nom, être en mesure de demander une version « différentiée » des armes qui leur sera accordée par le Lord Lyon. Si vous pensez que vous êtes dans cette position, vous devez écrire, en donnant les détails des circonstances, au greffier de Lord Lyon (droit écossais).